Livraison

Belle soirée hier pour une rentrée en pente douce, Alexandre Pacitti a signé quelques exemplaires de son livre («Notes sur une mélancolie à l’épreuve de l’image photographique», un texte tenu, aussi difficile à lui-même que prodigue de ces lapins qui sortent d’un chapeau) et il s’est avéré que certains habitués commencent à se reconnaître : des artistes, des esthètes, des psycho-géographes débutants, des muses, des passants qui restent, une chanteuse et des Marcelle (dont un chien) pour inventer un climat au feutré jusqu’à 23H00, et le rideau n’est même pas tiré. Ca a recommencé aujourd’hui. Le livre et les images photographiques qui l’ont jeté dehors sont à voir, à tripoter, jusqu’à mercredi prochain.

Un grand merci à Monsieur Pacitti, je suis aussi benoitement honoré que les gens dans les films américains où il est question de l’honneur à l’américaine ; merci à vous tous aussi qui êtes venus, viendrez, et êtes d’ors et déjà «vachement» là.

Laurent Seror

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code


5 × = trente cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>