Laurent Gorris : Le rêve

Dans “Le rêve”, l’ami Laurent Gorris immisse peu à peu, et jusqu’à un bon peu, de sa dinguerie dans le machinisme gris sur gris qui est son point de départ. Agençant dans les premières pages un jeu de formes dans un constructivisme austère et les laissant dévier jusqu’à ne presque plus circonscrire des rondeurs éclatée, des poussées de sèves.
“Le rêve” est un récit de cette déviation, et m’en rappelle une autre : “une déviation infinitésimale qui fait qu’un atome “dévie” de sa chute à pic dans le vide, et, rompant de manière quasi nulle le parallélisme sur un point, provoque une rencontre avec l’atome voisin et de rencontre en rencontre un carambolage, et la naissance d’un monde“*.
C’est un très beau livre.

(*) : Louis Althuser

Le rêve
Textes et illustrations Laurent Gorris
Les images sont linogravées et le texte imprimé au plomb en caractère Vendôme Romain.
24 pages ; 43 x 32 cm.
15 exemplaires numérotés et signés.

CONSULTER LE SITE DE L’AUTEUR

Share Button
Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code


4 + quatre =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>