Monthly Archives: avril 2012

Marie-France Lambert : « Infime »

Pendant que le tain coule, et sûrement ses jours Sans reliefs avec lui en sus, et pendant qu’on Ne s’y est pas noyé en se jetant du pont D’un soupir, les deux lèvres retroussées autour De l’ennui, on fait de la patience une vie. Le jeu c’est de tâcher de lire au dos des cartes, De ré-abuser l’air sans qu’il… (more…)