POUR RAPPEL

L’AVENTURE DE LA GALERIE L’OUJOPO EST TERMINEE DEPUIS 2014

DONC IL EST TOUT A FAIT INUTILE DE M’ENVOYER DES BOOKS ET DES CANDIDATURES

BONNE CHANCE POUR VOS RECHERCHES, LES MIENNES SE POURSUIVENT

ICI

 

Un livre d’artiste et quatre carnets

Cinq sorties simultanées pour les micro-éditions du Frigo : 4 carnets en formats 13×17 et surtout une édition limitée (livre d’artiste) autour de l’itinéraire d’une ménagère de moins de 50 ans, une collaboration de Raphaëlle Gonin et Léon Sojac, exposition toujours visible sur rendez-vous à l’atelier Gonin-Sojac.


 

HORS COLLECTION : l’itinéraire, en édition limitée – coffret/livre d’artiste

Coffret contenant des épreuves photographiques des 26 oeuvres de Raphaëlle Gonin et des 26 oeuvres de Léon Sojac. Tirage limité à 50 exemplaires, numérotés et signés. Confection en cartonnage par nos soins. Disponible sur commande, compter une semaine pour la livraison et 7 € de frais de port.

50€


 

005 – Raphaëlle Gonin & Léon Sojac – itinéraire d’une ménagère de moins de 50 ans – part 2 – de N à Z

image

32 pages – Collection Hors série – 15€


 

004 – Léon Sojac : itinéraire d’une ménagère de moins de 50 ans

image

32 pages – Collection Histoires d’eau – 15€


 

003 – Raphaëlle Gonin : itinéraire d’une ménagère de moins de 50 ans

image

32 pages – Collection Histoires d’eau – 15€


 

002 – Raphaëlle Gonin & Léon Sojac – itinéraire d’une ménagère de moins de 50 ans – part 1 – de A à M

image

32 pages – Collection Hors série – 15€

Apéro-Vernissage Laurent Gorris

« Quelques fois je me sens si bien »

A l’épicerie Comptoir porte-pôt

Le 19 septembre 2014

à partir de 18h30

329 route de Vienne

69200 VÉNISSIEUX

04 72 62 86 18

Bus C12 Arrêt Saint Jean de Dieu

 

LE SITE DE LAURENT GORRIS

En route pour de nouvelles aventures

Tout n’est pas perdu tant qu’on est mécontent de soi – Emil Cioran

 

 

Sojac

L’oujopo c’est fini, la galerie en tout cas, je garde le site pour
partager mes émois, pour suivre encore, et donner
à
suivre, les artistes avec lesquelles j’ai (j’aurais aimé)
travailler pendant ces trois belles années. Dépot
de
bilan, et cependant, je travaille encore, ça se passe

ici

 

 

Merci à tous.

Sojac

LS

 

 

 

 


 

 

 

The end…

le ravi

 

le ravi dépose son bilan from Galerie L'Oujopo on Vimeo.

Nathalie Tacheau : Suspension consentie de l’incrédulité

 

Exposition du 12 avril au 31 mai 2014
du mardi au samedi
de 14H00 à 19H00


Vernissage
samedi 12 avril 2014

à partir 19H00

Notez également le 17 mai : accrochage alternatif à découvrir

 

Un film de Lucas Coletta pour vous donner une apperçu

Nathalie Tacheau-Oujopo 2014 from Galerie L’Oujopo on Vimeo.

Elsa Gurrieri et Léon Sojac : « Non-lieux »

Exposition du 23 novembre 2013 au 4 janvier 2014

du mardi au samedi

de 14H00 à 19H00

Gérald Bortoluzzi : suites

Gérald Bortoluzzi

S u i t e s
S u i t e s

Exposition du 27 septembre au 9 novembre 2013
du mardi au samedi
de 14H00 à 19H00


Vernissage
vendredi 27 septembre 2013

à partir de 19H00

Voir le bel Article d’Alain Vollerin, que je remercie.

Claire Borde et Marie Flédérick : « à voir, été 2013″

Exposition

du 30 juillet au 7 septembre 2013

du mardi au samedi de 14H00 à 19H00

Rencontre avec les artistes

samedi 10 août 2013 de 16H30 à 19H00

En show-room permanent 

Abernot, Barral, Bortoluzzi, Gorris, Humbert-Radtke, Lambert, Lerch, Thoué, Trubert…

ATTENTION : La galerie l’Oujopo sera fermée du 12 au 19 août inclus

Merci

La réserve

La galerie a deux ans ce dimanche, c’est un anniversaire un peu bancal, mais joyeux. J’ai dû sacrifier, la grande salle d’exposition du fond pour y rapatrier mon atelier d’encadrement (et économiser un loyer). Ne reste que le dessus et le dessous de la mezzanine pour accrocher, de la place pour un seul grand format (et moyennement grand encore), et une petite vingtaine de petits. Par contre maintenant la réserve s’étale et est accessible bien plus facilement. Je constate tous les jours que je travaille dans une caverne d’Ali Baba.

Je vais tâcher de passer l’été avec cette voilure réduite, l’inquiétude traitée avec le bon gros bon sens de l’un jour après l’autre, et septembre est une arrivée, à bon port ou non, ça n’a pas d’importance. Ou la galerie dure ou je la recommence plus tard. Impossible évidemment de penser programmation, et ce n’est pas si mal ; ça oblige à inventer des expositions en urgence, et finalement la prodigalité des artistes qui s’y investissent n’est même pas un peu entamée. Je suis très heureux de ce que j’ai aux murs, et je fais le pari de l’être jusqu’à septembre.

Du coup, je sais aussi qu’il y a des artistes avec qui je ne travaillerai plus, et des artistes que j’ai tout juste le temps de revoir. Ca ordonne les deux sens du terme remercier. Et ça a déjà commencé.