Archives

Né en 65, faux aquarelliste et faux diariste, je ne suis à la hauteur que d’un travail de veille poussive, lequel me voue aux croquis sur le vif, à l’atelier portable, lavable, déchirable, aux notes ; mon investissement est une culture de geste tout au mieux et n’aboutit vraiment qu’à me donner un aperçu de ce que je n’entends pas maîtriser. Dès lors, ma démarche est toute petite, mais elle suffit aux petits pas que je sais engager. L’intimisme est en sus, un peu de maladresse pour me fourguer en deuxième ou troisième main.

Actus Atelier traviole
écrits itinéraire parcours
mail studio shop

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *