Outre

Outre

Outre

 

Outre

Dans un somnambulisme agité, tributaire
d’une humeur très «bouleversable», dans l’alcool,
dans quelqu’un qui rampe, qui enroule ses nerfs
sur son doigt pour la bobine à la camisole

d’éther, dans la croix toute à la main du falot
marionnettiste, dans la générale en costume
du non-lieu, dans la serpillère saturée d’eau
sale, dans les kystes du sommeil, dans l’écume

séchée au coin des lèvres, dans les murs à fond,
les traînées d’ongles, les Q.H.S., les ronds
de chapeau, dans l’étranglement du sablier,

cet entre deux seringues collées bout à bout,
soudées, dans le long frottement du tour d’écrou
dans le cœur, mais il faut passer outre, passer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code