Peut-être

Peut-être

 

Peut-être

Je suis peut-être d’une espèce trébuchante,
taré comme par anticipation d’un P.O.S.
ajourné d’heurt en heurt et d’un penchant précoce
pour tout ce qui dans la gravité s’apparente

à la pesanteur. N’ai peut-être d’élément
qu’aux dentelles de bavures restées aux bords
de l’emboutisseuse et qu’à la petite mor-
-sure du fiasco, s’il est incrusté dedans

L’épaisseur de l’air même que j’aspire à fond
perdu. Peut-être au bord de lèvres inouvrables,
herpès disant juste la scarification

d’une déliquescence désirée d’emblée,
sitôt conçu son caractère inexorable.
Peut-être encore debout dans un homme écroulé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code